Compte rendu Poésiades d’expression kabyle du CAM – édition 3

Le samedi 24 septembre 2016, le Centre Amazigh de Montréal (CAM) a organisé sa 3eme édition des Poésiades (festival de poésie d’expression kabyle).L’édition de cette année a été dédiée au grand poète Ben Mohamed et a été marquée par son caractère particulier de faire participer des poètes appartenant à d’autres communautés. L’activité  s’est déroulée au siège de la société Saint-Jean Baptiste, sise au 82 Sherbrooke Ouest, Montréal et était couronnée d’un grand succès à tous les niveaux.

À 13h00 déjà, les membres du CAM se sont mobilisés afin d’encadrer et de veiller au bon déroulement de l’événement. Un excellent travail a été accompli.

À 14h, Le président du CAM, monsieur kamel Serbouh a ouvert la séance en souhaitant la bienvenue à tous les invités et participants succédé par la présentation de Lyazid Laliam, membre du CAM,  portée sur la vie et l’œuvre de Ben Mohamed et appuyée par la projection d’une de ses productions.  Après cela, Nouara, secrétaire du CAM a procédé à la lecture du programme et à la présentation des participants.

Monsieur Yvan Bombardier, membre fondateur de l’organisme La Famille de Kahnawake (Autochtone) a fait une brève présentation de la culture Mohawk et a été suivi de Agusti Nicolou-Coll, poète Catalan et Maxime Laporte, poète québécois avec ses quatre séries de textes poétiques.

Enchainant avec la lecture des poèmes autre que kabyles, quatre poètes se sont succédé dont Tassadit Ould Hamouda, Nadira Azzoug, Arab Sikhi et finalement Lyazid Laliam.

Une autre particularité qui a marqué l’édition de cette année est la communication présentée par madame Karima Ouazar sous le thème Poésie Kabyle : la femme et le patrimoine poétique kabyle.

Le chapitre de la poésie kabyle a été abordé avec pas moins de huit poètes qui ont défilé l’un après l’autre pour lire des poèmes riches et diversifiés. La surprise nous a été reservée par madame Farida Eldjama qui a subjugué l’assistance et nous a rappelé Tawes Amrouche par ses Icwiqen. Il y a eu participation d’hommes et de femmes appartenant à différentes générations et les thèmes étaient variés et très captivants. En voici la liste :

Lyazid Laliam

Arab Sekhi

Farida Eldjama

Samir Arbane

Moussa Djaffer et Lyna, sa fille, interprète de son père

Mohand-Ali Alioui

Taous Dahmoun

Oussaid Saidoun

Une pause-débat a été aménagée durant laquelle café, thé et biscuits ont été offerts au public. La participation était enthousiaste dans la mesure où la salle était bien remplie.

Des photos et  vidéos ont été prises afin d’immortaliser l’évènement.

La soirée a été clôturée à 20h00 et les organisateurs de l’évènement et l’assistance se sont donné rendez-vous le dernier samedi du mois de septembre 2017 pour la quatrième édition avec un contenu plus riche et plus diversifié.

Le CAM    

Laisser une réponse